Qu'est-ce que l'Embedded Analytics ? Exemples et intégration

Catégories

Sommaire

Cet article à été relu et validé par Jérémy Giffard-Quillon, chef de projet dataviz et product spécialiste chez Toucan

Commençons par un peu de vulgarisation et avec une définition de l'embedded analyticsL'embedded analytics, ou analytique embarquée en français, est un processus consistant à intégrer des fonctionnalités d'analyse de données directement dans une application tierce : une plateforme, une application web, un site, un intranet, etc. Contrairement aux méthodes traditionnelles d'analyse de données, qui nécessitent l'utilisation d'outils distincts, l'analytique embarquée permet aux utilisateurs d'explorer et d'analyser les données sans quitter leur environnement numérique habituel.

Les composants embarqués peuvent prendre des formes très variables en fonction des besoins, comme des visualisations, des tableaux de bord ou encore des reportings. Une fois intégrés, ces composants permettent aux utilisateurs d'explorer les données avec des systèmes de filtre, de consommer des visualisations interactives, et de générer des rapports personnalisés, le tout dans leur application habituelle. C'est un bon moyen de valoriser des données qui sont souvent déjà collectées. Il "suffit" de les mettre à la vue de tous pour rendre viable tous les investissements qui ont été faits pour les collecter, les stocker, et les transformer. C'est une manière de nourrir facilement une audience souvent non-specialiste de la data pour apporter l'information et éclairer les prises de décision. 

À noter qu'aujourd'hui de nombreux outils SaaS, qui ne font pas de l'analytics, développent ces fonctionnalités dites “d’embed”. Par exemple,  Treezor propose un outil de finance embarquée, Frontegg et Curity.io eux développent des systèmes de gestion d'authentification prêts à être embarqués. C'est une tendance de fond de l'industrie de proposer une offre d'embed. L'idée est d'éviter à chaque entreprise qui développe une solution numérique de tout construire de zéro. Les utilisateurs ont des attentes de plus en plus élevées, même pour une application qui n'en est qu'à ces débuts. Pouvoir se connecter avec son compte Google et éviter l'étape de création de compte, avoir des analytics dans un outil de gestion, sont des bons exemples des basiques que chacun d'entre nous s'attend à trouver. Cette nouvelle manière de distribuer un produit logiciel répond à ce besoin des entreprises de lancer rapidement un produit viable sans construire tout de zéro, aussi bien pour leurs collaborateurs que pour leurs clients.

Dans notre cas, nous nous cantonnerons à l'analytique embarquée, et au fonctionnement des outils de tableaux de bord embarqués, ou de visualisations de données embarquées. 

Concrètement, comment ça marche ?

Pour commencer, vous accéder à une plateforme à part entière d'analytics.  Voici, ci-dessous, l'expérience dans notre plateforme d'analytics : Toucan

graphique en ligne dans la plateforme d'analytics Toucan

C’est dans une solution de ce type que vous brancherez vos sources de données, et créerait les éléments à embarquer. Je vous passe les étapes de créations qui varient en fonction des outils. Le principe final reste le même : vous obtenez une ligne de code, un script à copier, correspondant au composant à embarquer dans l’application tierce.

 

Il est possible d'embarquer seulement un graphique ou un tableau de bord complet

Composants d'analytics embarquées

Voir une démo

Pour embarquer le composant, il vous suffira de coller le script fournit dans le code de l'application de destination. Le composant d'analytics se chargera alors en même que l’ensemble des autres éléments de votre page. Plusieurs technologies existent pour intégrer vos composants, chez Toucan, nous offrons le choix entre un Iframe, ou un Web component.

Même si de nombreuses options de personnalisation sont généralement disponibles, un peu de développement spécifique peut être nécessaire pour rendre l’intégration parfaitement cohérente avec l’ensemble, et créer l'illusion auprès de l'utilisateur qu'il s'agit d'une seule et unique plateforme.

Et voici le résultat de composants embarqués dans une application tierce. Ils sont embarqués dans un CRM factice créé pour l'occasion. Vous-y retrouvez quelques-unes des tuiles présentées plus haut.

Composants d'analytics embarquées dans un logiciel tier

Pour en découvrir un plus, consultez notre page sur notre technologie d’analytique embarquée. 

Si vous souhaitez tester vous-même, je vous mets à disposition le script d'une visualisation que vous pouvez tester dans un CodePen par exemple : 

<script async src="https://solutions.toucantoco.com/scripts/embedLauncher.js?id=17808c72-84b6-44a0-b311-51a9a7207a66" type="text/javascript"></script>

et voici le résultat : 

Capture d’écran 2023-06-27 à 17.49.05

C'était un tour rapide des fonctionnalités qui se cache dérrière la dénomination "embedded analytics", maintenant voyons plus en détails les avantages de cette technologie et ces applications. 

Quels sont les avantages de l’Embedded Analytics ? 

1. Améliorer l'experience utilisateur avec une solution d'analytics testée et éprouvée

L'analytics et la visualisation de données sont des disciplines à part entières. La constuction de graphique dans un produit n'est pas quelque chose qui s'improvise, et au mieux, sans des investissements conséquents (et un belle prises de risque), vous obtiendrez des visualisations moyennes avec peu d'intêret pour les utilisateurs. Et au fond l'objectif c'est de l'améliorer l'expérience utilisateur. 

S'appuyer sur un logiciel tier est un bon moyen pour bénéficier d'un design leché, d'une bibliothéque de graphiques prête à l'emploie et de best-practice de spécialistes. Par exemple chez Toucan, nous avons investis beaucoup pour retranscricre des méthodologies de data storytelling en composants dans notre produit et rendre ces connaissances plus accéssibles. Des connaissances disparates et indivduels deviennent centralisées et collectives grâce à un produit.

Avec les logiciels fonctionnant sur un business modèle SaaS (software as a service), les mise-à-jours sont gratuites et continues. Vous obtenez des nouvelles fonctionnalités réguliérement et plus de risque de se retrouver avec des graphiques dépassés. 

2. Fast time to market : obtenir rapidement les commentaires des utilisateurs

C'est essentiel pour tester une nouvelle fonctionnalité auprès de votre base d’utilisateur existant et obtenir des retours. En achetant une solution, vous pouvez rapidement la déployer et répondre à 80 % des besoins utilisateurs. Vous aurez ensuite le temps de recueillir les informations nécessaires pour couvrir intégralement ces besoins.

3. Réduire les risques et lisser l'investissement - pourquoi construire si le marché n'est pas certain ?

Lors du lancement d'un nouveau produit ou d'une nouvelle fonctionnalité, il est judicieux de tester et de réaliser les premiers POC (proofs of concept) sans investir trop de temps et d'argent. 

Pour construire il vous faudra forcement impliquer différentes équipes: design, produit, dev, infra, etc. Et les coûts peuvent rapidement dégénérer. Alors qu'initialement le pitch est souvent simple : "deux visualisations et trois KPI pour commencer" et finalement une vingtaine de personnes se retrouvent impliquées. Au lieu d'investir 300k d'entrée (sans garantie de résultats), il est souvent préférable d'investir 100k par an dans un logiciel et évaluer les premier ROI, l'intêret du marché, les réactions de la concurrence et ainsi consolider le projet. 

Grâce aux premières données et commentaires utilisateurs recueillis, vous pouvez déjà évaluer si votre nouvelle fonctionnalité répond ou non aux attentes. Collectez vos premières données sur les taux d'utilisation, le temps de clic, et surtout, commencez à envisager si vous avez besoin de développer une solution en interne pour répondre à 100 % des besoins des utilisateurs.

4. Accéder à une expertise et déléguer les problèmes techniques

Lors de l'achat d'une solution logicielle, l'accompagnement par des experts du domaine est souvent sous-estimé. Ça vous permettra de renforcer les compétences de vos collaborateurs et évitera des besoins spécifiques en recrutement. Acheter signifie également externaliser les problèmes techniques.

La charge mentale générée par la maintenance d'un outil interne est importante. La possibilité de déléguer toutes les complications et les problèmes techniques à l'éditeur protégera vos équipes et les maintiendra concentrées sur le cœur de votre produit. Pensez-y avant de vous lancer dans le développement. Un projet logiciel est complexe et inévitablement accompagné d'imprévus.

 

 

Comment procéder avant le lancement d’un projet d’analytique embarquée ?

  • Évaluez vos besoins et objectifs spécifiques en matière d'analyse : identifiez les sources données et les volumes, vous aurez votre premier critère pour sélectionner votre outil. Quels sont les besoins des utilisateurs finaux, à quelles fonctionnalités doivent-ils avoir accès ? Vous avez une team de développeurs, mais vous préférez que votre équipe produit soit autonome, alors, orientez-vous vers du no-code.
  • Choisissez une plateforme d'analytique embarquée avec un minimum de renommée : Recherchez une solution performante et flexible pour intégrer dans votre application. Et, qui possède déjà du matériel pour faire monter en compétence vos équipes. Onboarding, documentation, formation, accès à un support technique, sont les bases d'un projet réussi.
  • Intégrez cette solution d'analyse à votre pipeline de données existant : Travaillez avec votre équipe de développement pour intégrer harmonieusement ce nouvel outil à votre infrastructure de données. Consultez vos équipes pour prendre en compte leur contrainte et les besoins de sécurité. La stack data est la base pour des analyses impactantes.
  • Assurez-vous de former votre équipe sur les outils et les technologies d'analyse utilisés : une fois le projet déployé, organisez des séances de formation pour maximiser la compréhension par votre équipe des enjeux liés au déploiement de ce nouveau logiciel. Faire comprendre la valeur et les objectifs vous permettra de faire grimper vos taux d'utilisation. Peu importe la taille de votre projet, il faut toujours y intégrer une part de conduite du changement.

Conclusion

Pour résumer: 

  • L’analytique embarquée, c’est créer un élément d’analytique pour l’intégrer, via un script, dans une plateforme tierce, et éviter un développement in-house de ce composant.
  • C’est souvent moins cher d’acheter que de développer et maintenir une solution in-house.
  • C’est un marché vaste. “L’embed” est une offre produit proposé par de nombreux logiciels SaaS. Veillez à bien cadrer votre besoin et vos objectifs. Est-ce de l’analytics? Un tableau de bord ?  Un reporting ? De la visualisation de données ? de l’exploration ? Et pour qui ?
  • N’oubliez pas la conduite du changement, pour vos équipes et pour vos utilisateurs, c’est un élément clé pour obtenir un taux d’usage intéressant. Personne ne veut payer pour des licences non utilisées.


L'analytique embarquée offre une approche puissante pour exploiter pleinement le potentiel des données au sein de votre application, et chez Toucan, nous pouvons vous faire découvrir comment. Visitez notre site, et demandez une démo avec nos équipes ! 

 

Ebook : The data driven product manager 

data driven product marketer-min

Construisez et embarquez vos analytics avec Toucan

Essayer gratuitement
Embedded analytics core product visual

Sommaire